Petits Bonheurs, gros succès!

Alors que se clôturait chez nous l’événement national Petits Bonheurs 2013, nous nous réjouissons du succès remporté par les deux pièces destinées à la petite enfance qui viennent d’être présentées sur le mont Jacob. L’indicateur le plus évident mais aussi le plus froid de ce succès est dans les chiffres de fréquentation. Presque toute les représentations ont en effet été jouées à pleine capacité, et même un peu plus dans le cas des deux matinées familiales de la fin de semaine.

On place les jeunes et c'est parti pour le voyage de Chübichaï!

On place les jeunes et c’est parti pour le voyage de Chübichaï!

Mais le vrai succès réside dans la qualité des deux créations ainsi que dans leur excellente réception par un public enjoué, souriant et, sans vouloir froisser personne, qui est sans conteste le plus cute de la saison.

Venue de Bretagne, la très sympathique compagnie Le Vent des forges a joué ici la 800ième représentation de son petit théâtre de terre, un conte intitulé Chübichaï. Les jeunes ont été fascinés par cette fable non édulcorée créée sous leurs yeux par les mains des comédiennes-façonneuses. Les personnages joliment interprétés animaient les scènes intercalées entre des chants aux influences variées passant du jazz aux chants de gorge. Comme j’avais eu l’occasion d’en parler lors de la visite d’Ha dede en 2012, l’entrée du public en salle ainsi que sa disposition dans les « gradins » est cruciale pour ce type de public. Les artisans du Vent des Forges ont su créer une bulle magique qui, ont peut le parier, marquera plusieurs des ces enfants pour longtemps.

Quant à la compagnie Le Carrousel, c’est littéralement avec un théâtre portatif qu’elle est venue présenter sa deuxième mouture, trente ans après la création, d’Une lune entre deux maisons. Le texte de la fondatrice Suzanne Lebeau, son interprétation toute en douceur et la scénographie qui comprend les gradins ont eux aussi créé un petit monde assez merveilleux, auquel le tout jeune public ne pouvait s’empêcher de participer en faisant parfois la trame sonore.

J’ai eu le beau rôle de donner une fleur à toutes les mamans à la sortie de la salle, à l’occasion de la fête des mères. J’étais donc aux premières loges pour enregistrer les sourires francs des petits et des grands, les commentaires élogieux qui ne mentent pas de la part des petits spectateurs.

Encore une fois cette année, Petits Bonheurs a été pour La Rubrique une expérience passionnante et des plus valorisantes. L’engouement pour le théâtre pour la petite enfance, déjà bien établi un peu partout mais que nous ne développons dans la région que pour la deuxième année, se vérifie sur notre territoire. Il laisse entrevoir de belles choses pour l’avenir.

Chübichaï à l'orée des bois saguenéens. Un lègue de nos nouveaux amis bretons du Vent des forges.

Chübichaï à l’orée des bois saguenéens. Un lègue de nos nouveaux amis bretons du Vent des forges.

Ces rencontres avec des spectateurs qui en sont presque toujours à leur premier contact avec le théâtre sont précieuses. Nous redoublons d’efforts afin de créer un contexte parfait de réception, adapté aux insécurités, aux imprévus, aux perceptions propres à ce groupe d’âge. Les opportunités créatives au niveau de la médiation culturelle sont énormes puisque leur forme reste encore largement à inventer. Avec ce public plus qu’avec aucun autre peut-être, nous pouvons observer la portée de notre travail. Et même s’il y a toujours place à l’amélioration, nous pouvons encore une fois cette année dire mission accomplie.

Le meilleur est à venir pour le théâtre pour la petite enfance au Saguenay!

La page officielle des Petits Bonheurs

La Compagnie Le Vent des forges

Le Carrousel, compagnie de création

Publicités