Soirée Bénéfique

Nous sommes dans le dernier sprint de nos activités de financement de la présente saison. Jusqu’ici, vous n’en aviez pas tellement entendu parlé. Nous sollicitions surtout les milieux d’affaire et les institutions publiques. Mais nous voici à une semaine de l’événement, avec un petit coup à donner pour rencontrer nos objectifs.

Au beau milieu de juin, il faut prêcher un peu plus fort pour rappeler aux décideurs la valeur de ce que l’on fait et leur importance capitale (c’est un jeu de mot, oui) dans la pérennité de nos activités. La Rubrique est bien implantée dans la Ville de Saguenay, on le sait, depuis presque trente-cinq années. Son statut quasi-institutionnel donne peut-être la perception que l’organisme est un roc immuable, et il est vrai que pour nos activités, dont l’ampleur, on ne se rend pas compte de l’extérieur, est impressionnante, nous avons bénéficié d’un support considérable de la part des institutions dont nous sommes dépendants.

En fait, les choses sont aussi fragiles ici que chez bien d’autres organismes culturels ou communautaires qui agissent dans des champs dont la valeur et la réalité n’est pas toujours comprise. Nous avons bien remporté quelques acquis après des années de labeur. Je suis moi-même un de ces acquis. Un représentant des communications permanent est un « luxe » dont jouissent très peu d’organismes. Néanmoins, il nous serait impossible de faire le travail de diffusion, de médiation et d’éveil à la discipline que nous effectuons si nous n’avions pas ces quelques acquis. Après des années, parfois des décennies de production et de diffusion, toutes les compagnies peuvent constater à quel point le travail de valorisation de l’art théâtral est à peine entamé dans nos contrées.

C’est l’aspect crucial d’activités de financement comme celles que nous tenons actuellement. Parce que même avec notre statut dans le milieu local, nous devons nous débattre avec des chiffres, des formulaires, tendre les mains, s’accrocher, espérer qu’un fonctionnaire ne coupe pas, espérer que quelqu’un comprenne que tout le monde dans ce milieu travaille trop, gère trop de dossiers, s’épuise ailleurs qu’à faire briller son art, à en faire profiter ses concitoyens, pour enfin manquer de ressources, toujours un peu plus. Ce n’est pas que je veuille faire pleurer dans les chaumières. Tout ce beau monde brûle pour le théâtre, en tire des bénéfices et ne se verrait pas ailleurs. C’est même tragique tiens, d’aimer le théâtre comme ça…!

De quelque façon que ce soit, à l’échelle qui est la vôtre, vous pouvez supporter La Rubrique, en nous appelant au 542-5521 ou encore en cliquant le bouton Paypal sur la banderole gauche de notre site web. En tant qu’organisme de charité nous sommes aptes à produire des reçus d’impôts pour tous les dons au delà de vingt dollars.

Johanne Fontaine

Johanne Fontaine

Quant au 14 juin prochain, nous vous proposons une soirée généreuse en énergie, en bonne bouffe et en bons vins en accueillant la comédienne bien connue Johanne Fontaine dans la salle Pierrette-Gaudreault transformée en salle de banquet. Les billets, au coût de 100$, vous donneront droit, en plus de la verve fougueuse d’une Johanne Fontaine récemment remise d’un cancer, à des plats tripatifs concoctés par Robin Tremblay et Marie Gauthier (les habitués de la bonne bouffe seront en terrain connu…), à une sélection de vins par les sommeliers de la SAQ, et à tellement d’autres choses que je vous réfère au menu/horaire que voici, ainsi qu’à la page Facebook de l’événement!

Publicités